Momie et cercueil

c. 600 ans av. J.-C.

Os, peau et poil humains, lin, résine
145 x 36 x 23 cm
1969.3230.1-2
Legs de l’École des beaux-arts de Montréal

Hetep-Bastet est une riche Égyptienne qui aurait vécu au cours de la XXVIe dynastie des Pharaons, vers 600 ans av. J.-C. C’est en 1927 que sa momie et son précieux cercueil sont offerts par le Musée du Caire à l’École des beaux-arts de Montréal, qui expose par la suite ce présent d’une valeur exceptionnelle dans son hall d’entrée. Probablement dans le contexte des mouvements étudiants de 1968, Hetep-Bastet se retrouve malgré elle projetée au sol par un étudiant, qui fracasse la cage de verre dans laquelle la momie est installée, abîmant du même coup son cercueil de bois. Faute de moyens, la momie et son cercueil sont laissés tels quels et conservés dans une voûte de l’immeuble jusqu’à son transfert à l’UQAM en 1969, au moment de sa création et de son fusionnement à l’École des beaux-arts. Il faut attendre la fin des années 1990 pour que leur restauration soit entamée.

Il ne s’agit là que d’une petite partie du destin mouvementé d’Hetep-Bastet, qui devient dans les années suivantes tour à tour objet d’étude insatiable pour les égyptologues, support exceptionnel des avancées scientifiques, égérie d’un film documentaire, vedette d’expositions sur l’Égypte antique ou d’art actuel. De multiples renaissances que pourront découvrir les visiteurs lors de la Journée des musées montréalais, plus de 2 600 ans après la naissance d’Hetep-Bastet.

Une des dernières apparitions publiques de la momie remonte à 2008, alors qu’elle est prêtée au Musée canadien des civilisations dans le cadre de l’exposition Tombes éternelles – L’Égypte ancienne et l’au-delà, où elle est présentée aux côtés de 200 artefacts du Museum of Fine Arts de Boston et d’autres pièces provenant de l’Égypte ancienne présentes dans les collections canadiennes. À Montréal, on a pu la voir en 2003 dans l’exposition Sarkis. 2 600 ans après 10 minutes 44 secondes, à la Galerie de l’UQAM. L’artiste d’origine arménienne présente alors une installation sur le thème de la mort, réunissant différents objets, dont la dépouille d’Hetep-Bastet. En 2016, la Galerie présente de nouveau la momie au sein de l’exposition Hetep-Bastet, une célèbre momie à Montréal dans le cadre de la Journée des musées montréalais.

Expositions liées