Yann Pocreau. Patrimoines

Dans le cadre du programme de résidence

Artiste : Yann Pocreau

30 août 2016 - 8 octobre 2016

Vernissage : 6 septembre 2016, 17 h 30

La Galerie de l’UQAM lance la saison 2016-2017 avec l’exposition Patrimoines de l’artiste Yann Pocreau. Fruit d’un travail effectué dans le cadre du programme de résidence d’été de la Galerie de l’UQAM, l’exposition s’inscrit dans le contexte de la construction du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM)  en lieu et place de l’Hôpital Saint-Luc. En résulte un projet où dialoguent patrimoine matériel et immatériel, œuvres et objets, récits et artéfacts. Il ouvre les questions de l’art et de la santé, de la mémoire, de la lumière et de leurs impacts sur le bien-être.

Afin d’explorer les idées soulevées par l’exposition Patrimoines, la Galerie de l’UQAM prévoit un programme d’activités parallèles comprenant une table ronde, un forum étudiant, ainsi que deux visites de l’exposition en compagnie de l’artiste.

L’exposition

Depuis deux ans, Yann Pocreau a la chance unique d’assister à la construction du nouveau Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Dans le cadre du programme d’intégration de l’art à l’architecture, l’artiste y développe une œuvre processuelle qui culminera sous la forme d’un livre en 2020. En parallèle, depuis deux ans, il accompagne sa mère dans sa démence traitée au CHUM. Devant ce double état de fait devenu son quotidien, une évidence s’est imposée : celle de réfléchir, en tant qu’artiste, sur le milieu hospitalier et sur les notions de patrimoine qu’il engage. Ainsi, le point de départ de cette exposition repose sur la disparition de l’actuel Hôpital Saint-Luc, une composante du CHUM bientôt remplacée par une nouvelle construction. S’il est ici question d’architecture hospitalière, le projet cible surtout notre attachement, même paradoxal, à ces lieux qui ont marqué notre existence, soit notre rapport à la naissance, à la santé, à la mort, et surtout à ces amis et parents que le cœur nous impose d’accompagner un jour ou l’autre, sinon d’un jour à l’autre.

L’exposition Patrimoines inaugure deux nouvelles installations constituées d’éléments récupérés à l’Hôpital Saint-Luc tels qu’un mur de chambre, des ampoules, du mobilier, quelques artéfacts et des photographies. Elle est le résultat d’une résidence d’artiste à la Galerie de l’UQAM, de longues discussions, de passionnantes rencontres et de nombreuses collaborations. Par exemple, l’artiste a laissé à Marie-Charlotte Franco, doctorante en muséologie, le soin de présenter avec son équipe une réflexion plus historique sur le patrimoine matériel et immatériel de nos hôpitaux; l’artiste et cinéaste Anna Lupien signe également avec Yann Pocreau un portrait vidéo de la très inspirante Auriette Breton, infirmière-chef et doyenne des employés de Saint-Luc. Cette exposition, qui précède l’inauguration du nouveau CHUM, saura alimenter notre réflexion collective face à la valeur symbolique de l’environnement hospitalier et des rapports humains qu’il convoque.

L’artiste

Yann Pocreau est né à Québec en 1980. Il vit et travaille à Montréal. Par la photographie, il s’intéresse aux fortes présences du lieu et du sujet, à leur intime cohabitation. Dans ses recherches récentes, il investit la lumière comme sujet vivant et questionne l’effet de celle-ci sur la trame narrative des images. Parmi ses expositions individuelles, notons Sur les lieux, projet en deux volets accueilli par Expression – Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe (2015-2016) et par le Musée d’art contemporain des Laurentides (2016); Croisements, à Vu photo (2014) et Projections à la Fonderie Darling (2013). Il a participé à plusieurs expositions collectives, notamment Lumens au Musée régional de Rimouski (2016); Québec Gold au Palais du Tau, Reims (2008); Out of Grace à la Galerie Leonard & Bina Ellen (2010); Lucidité – Vues de l’intérieur au Mois de la Photo à Montréal (2011); Under the RadarThe New Visionaries à Guided by Invoices, New York (2012), Paperwork à la Flux Factory, New York (2013) et Sinopale 5 – Biennale de Sinop, Turquie (2014). Il a fait partie de trois expositions de la Galerie de l’UQAM : Basculer (2007), Expansion (2010) et À Montréal, quand l’image rôde, présentée au Fresnoy – Studio national des arts contemporains à Tourcoing (2013). Son travail a été commenté dans diverses publications et ses œuvres sont présentes dans les collections de la Banque Nationale du Canada, d’Hydro-Québec, de la Ville de Montréal, du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée d’art de Joliette et dans la collection Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec. Il a été, jusqu’en 2014, coordonnateur général du Centre d‘art et de diffusion Clark et est depuis 2013 président de Regroupement des centres d’artistes autogérés (RCAAQ). Il est représenté par la Galerie Simon Blais à Montréal.
yannpocreau.com

La résidence

Depuis 2009, la Galerie de l’UQAM invite des artistes en résidence. Cette formule biennale permet à un artiste de travailler dans les espaces de la Galerie tout au long d’un été et d’exposer le résultat dès l’ouverture de la programmation automnale. Cette proposition relève du mandat de l’institution qui souhaite donner les moyens aux artistes de développer d’importants projets de recherche. Il est possible de consulter le résultat des trois précédentes résidences : David Spriggs, en 2009, Stéphane Gilot, en 2011 et Michael Blum, en 2014.

Partenaires

 

Œuvres liées

Activités liées

Muséologie, hôpitaux et patrimoines

7 octobre 2016

Galerie de l’UQAM
En français
Entrée libre

Panélistes : Isabelle Algrin, Sylvain Caron,  Anne Castelas, Marie-Charlotte Franco, Justine G. Chapleau, Samantha Gauvin, Emilie Girard, Marie-Ève Goulet, Élisabeth Meunier, Charlotte Moreau de la Fuente, Mathieu St-Gelais, Emmanuelle Trudeau-Morin

Parcours vidéo