Monique Régimbald-Zeiber
Grande peau de chagrin

1996

Acrylique sur toile (2 éléments)
Grande peau : 112 x 159 cm
Petite peau : 17,5 x 12,5 cm
2003.1.1-2
Don de l’artiste

Cette œuvre consiste en un ensemble de tableaux d’une grande nudité, presque monochromes, semblables à des « peaux silencieuses » qui oscillent entre l’autoportrait et la peinture sociale. Surfaces de réflexion, les tableaux de Grande peau de chagrin mettent en place la possibilité d’un corps à corps avec celui ou celle qui se risque à perdre son regard dans ce qui prend ici l’aspect d’une réplique photographique de bouts d’épiderme. L’accumulation de fines couches d’acrylique appliquées en transparence, souvent avec la main, donne sa carnation à cette chair qui ne s’arrête pas aux bordures du cadre, mais qui semble s’étirer en dehors du champ.

Expositions liées