De quoi l’image est-elle le nom?

MOMENTA | Biennale de l'image

Commissaire : Ami Barak

Artistes : Adel Abdessemed, Luis Arturo Aguirre, Seung Woo Back, Yto Barrada, Dora Budor, Sara Cwynar, Latoya Ruby Frazier, Nelson Henricks, Camille Henrot, Risa Horowitz, Terrance Houle, Boris Mitić, Nadia Myre, Joshua Petherick

7 septembre 2017 - 15 octobre 2017

Vernissage : 6 septembre 2017, 17 h 00

MOMENTA | Biennale de l’image (anciennement Le Mois de la Photo à Montréal) présente, en collaboration avec la Galerie de l’UQAM et VOX, centre de l’image contemporaine, l’exposition centrale de son édition 2017 portant sur le thème De quoi l’image est-elle le nom ? développé par le commissaire invité Ami Barak.

Articulée autour du principe du dit et du non-dit à l’œuvre dans le traitement contemporain des images fixes et animées, l’exposition centrale réunit le travail de 23 artistes. Ceux-ci explorent et interrogent à leur manière la frontière poreuse entre réalité et imaginaire à travers des enjeux complexes tels que l’identité, le territoire, l’histoire et le temps.

Les artistes

Galerie de l’UQAM : Adel Abdessemed (France), Luis Arturo Aguirre (Mexique), Seung Woo Back (Corée), Yto Barrada (Maroc), Dora Budor (Croatie), Sara Cwynar (Canada), Nelson Henricks (Canada), Camille Henrot (France), Risa Horowitz (Canada), Boris Mitić (Serbie), Nadia Myre (Canada)
Galerie de l’UQAM et VOX : LaToya Ruby Frazier (États-Unis), Terrance Houle (Canada), Joshua Petherick (Australie)
VOX : Mircea Cantor (Roumanie), Samuel Fosso (Cameroun), Pascal Grandmaison (Canada), Frédéric Lavoie (Canada), Hanna Liden (Suède), Liu Yue (Chine), Moshe Ninio (Israël), J.D. ’Okhai Ojeikere (Nigeria), Kim Waldron (Canada)

L’exposition

Aujourd’hui, les images captent le monde à tous moments. Mais que disent-elles désormais? Sont-elles la capture objective du monde à un instant X? Que sont devenus ces marqueurs de réalité? MOMENTA 2017 examine la notion de pièce à conviction de l’image fixe et en mouvement sous ses aspects les plus variés, questionnant son statut comme témoin du réel et s’intéressant au caractère fantasmé et sublimé de celui-ci. Les 38 artistes réunis dans la biennale nous invitent à ne pas accepter sans critique le témoignage de l’image.

Leur art n’a pas pour projet esthétique de représenter le monde, mais plutôt d’intercéder entre l’état des choses et des interprétations possibles. Ces artistes sont davantage des lanceurs d’alerte et ils préfèrent la transfiguration plutôt que la réplication. Ils sont attachés à produire de la différenciation par le truchement d’allégories. Leurs images parlent du monde de diverses manières, mais elles s’échappent systématiquement du réel. Les 23 artistes présents à la Galerie de l’UQAM et à VOX, centre de l’image contemporaine, qui forment le quartier général de l’évènement, explorent et interrogent la frontière poreuse entre réalité et imaginaire à travers des enjeux complexes tels que l’identité, le territoire, l’histoire et le temps.

– Ami Barak, commissaire invité

À propos de MOMENTA

Depuis près de 30 ans, Le Mois de la Photo à Montréal offre un cadre stimulant pour étudier les pratiques, les mutations et les enjeux actuels de l’image fixe ou animée dans notre culture, et pour prendre le pouls des tendances de l’image contemporaine. Rebaptisé MOMENTA | Biennale de l’image en 2017, l’organisme joue un rôle crucial dans l’écologie locale, nationale et internationale du milieu des arts visuels. Grâce à une approche curatoriale conviant des commissaires de renom à développer des programmations artistiques rigoureuses à partir de thèmes d’actualité, la biennale jouit d’une notoriété dans sa ville et dans son pays ainsi qu’à l’étranger. Elle contribue activement à la reconnaissance des artistes d’ici — plus de 50% d’artistes canadiens à chaque édition — en présentant leur travail dans un contexte international, en association avec une quinzaine de partenaires d’exposition. Au cours des 7 dernières éditions, l’organisme a exposé au-delà de 400 artistes, plus de 2 000 œuvres et rejoint près de 2 millions de visiteurs.
momentabiennale.com

Le commissaire

Commissaire indépendant et critique d’art, Ami Barak vit et travaille à Paris. Il est l’initiateur de multiples expositions et projets, dont Vues arrière, nébuleuse stellaire et le bureau de la propagande extérieure. Œuvres de Taryn Simon, au Jeu de Paume (Paris, 2015), Julião Sarmento : la chose, même — the real thing, à la Fondation Calouste Gulbenkian (Paris, 2016), et Peter Kogler : Next, au Centre d’art ING (Bruxelles, 2016). Directeur artistique du Salon de Montrouge (2016 et 2017), il est aussi le co-commissaire de La Vie — Mode d’emploi, à Art Encounters, Biennale d’art contemporain (Timisoara, 2017).

La publication

La biennale serait incomplète sans son catalogue. Coproduit avec la prestigieuse maison d’édition Kerber Verlag, il rassemble des textes inédits signés par le commissaire et cinq auteures, Mara Ambrožič, Mirna Boyadjian, Françoise Docquiert, Sophie Hackett et Bénédicte Ramade, invitées à réfléchir à la question De quoi l’image est-elle le nom? L’artiste Micah Lexier y présente aussi un projet photographique créé spécialement pour l’ouvrage. Le lancement de la publication aura lieu lors du vernissage du 6 septembre. Par la suite, la publication sera en vente à la Galerie de l’UQAM et à VOX ainsi que sur le site Web de Kerber Verlag.

45 $, 176 pages, disponible en français et en anglais

MOMENTA Créatif – Activités autour des artistes présentés à la Galerie de l’UQAM

Nommé MOMENTA Créatif, le programme de médiation de MOMENTA 2017 permet aux publics de découvrir autrement les œuvres en solo, en famille ou en groupe. Vous trouverez ci-dessous les activités impliquant des pratiques présentées à la Galerie de l’UQAM. Programmation complète : momentabiennale.com/education

 

Activité liée

Conférence de Boris Mitić

20 mars 2019

Galerie de l’UQAM
Entrée libre

Activité organisée par Programme, ICI – Intervenants culturels internationaux

Dans le cadre de l’exposition De quoi l’image est-elle le nom ?

Parcours vidéo