Yann Pocreau
Superposition 24 K

2014

Instantané Fuji, or 24 carats
9 x 11 cm
2018.15
Édition 1/3
Don de l’artiste

La recherche artistique de Yann Pocreau interroge les points de contact entre lieux et lumières afin d’en offrir une interprétation sensible, matérialiste et narrative. Superposition 24 K fait partie d’une série de trois œuvres réalisées en 2014, en trois exemplaires chacune. Elle est composée d’une pellicule à développement instantané de marque Fuji que l’artiste a exposée directement à la lumière du soleil. Puis, Pocreau a fait recouvrir de feuilles d’or 24 carats l’entièreté de l’image produite, si bien que nous n’avons plus accès à la surface photographique. Ce geste de « remplacement » de l’image du soleil par l’or renvoie à l’utilisation de cette matière précieuse à travers l’histoire de l’art. Notamment dans l’art religieux, les propriétés réfléchissantes de l’or en font un suppléant matériel aux insaisissables rayons lumineux, symbole universel du sacré. Pocreau fait donc côtoyer l’instantanéité suggérée par la pellicule Fuji avec le temps immuable et éternel du divin. Le mode d’exécution de l’œuvre rajoute à cette complexité temporelle puisqu’elle fut réalisée en collaboration avec une artisane spécialisée dans la pose de feuilles d’or, un travail réputé long et laborieux.

Pour bien saisir l’apport de l’œuvre au corpus de l’artiste, il importe de la situer en relation avec les deux autres œuvres qui composent la série : Superposition 13,5 K et Superposition 18 K. Les trois œuvres utilisent les mêmes matériaux et sont de tailles identiques. Seulement deux variables diffèrent d’une œuvre à l’autre, soit la pureté de l’or, qui varie entre 13,5 K et 24 K, ainsi que la méthode d’exposition du film photosensible. La pellicule de l’œuvre utilisant un alliage d’or 13,5 K tire son blanc de l’exposition à la lumière d’une ampoule incandescente tandis que pour l’œuvre utilisant l’or 18 K, la pellicule fut plutôt exposée à un blanc pur généré par un logiciel informatique. Les trois œuvres forment un échantillonnage de lumières possibles dont la rigoureuse méthodologie d’exécution nous amène à considérer les phénomènes lumineux en relation avec leur condition matérielle.

Exposition liée