Nicole Jolicoeur
Petites proses (Petite prose I, II, III)

1998

Épreuves argentiques sur papier (3 éléments)
120 x 120 cm chacune
2003.6.1-3
Don de l’artiste

La suite Petites proses témoigne d’une recherche que l’artiste a effectuée sur le corps de la femme et sur l’hystérie tels qu’étudiés au XIXe siècle par la médecine. La rencontre de la pensée scientifique et de la pensée artistique établit, chez Nicole Jolicoeur, un espace de questionnement lié aux notions de preuve, de vérité, de modèle de représentation et d’authentification du réel. Cette traversée des deux disciplines se fait sur le brouillage de leurs limites et sur leur capacité respective à imposer de nouvelles représentations. Bien qu’une analogie puisse être établie avec les pratiques du tatouage et de la scarification, nous introduisant ainsi dans le monde de la sorcellerie et de la religion, l’œuvre livre avant tout le récit d’une fragilité inscrite dans ces corps assujettis aux ambitions des hommes de sciences. Des photographies qui donnent voix aux images afin de nous permettre d’entendre leur prose.

Exposition liée