Stéphane La Rue
Neuf pour Morton Feldman

2008

Encre d’archivage sur papier millimétré
9 composantes
21,6 x 27,9 cm (4 composantes)
27,9 x 21,6 cm (5 composantes)
2014.5.1-9
Don de l’artiste

Stéphane La Rue privilégie une approche fondée sur une analyse méthodique des paramètres plastiques des matériaux et des supports. Dans un vocabulaire visuel dépouillé, il engage un dialogue étroit entre la matérialité de ses œuvres, leurs constitutions et les effets perceptuels qu’elles génèrent. La série Neuf pour Morton Feldman est un témoin exemplaire du travail de La Rue, puisque le dessin se situe au fondement même de son investigation de l’espace perceptif à l’intérieur du plan pictural. La référence au compositeur Morton Feldman ne fait pas de l’œuvre un hommage, mais le désigne plutôt comme une inspiration ayant habité la création des œuvres. La reprise de motifs ou leur modulation d’une œuvre à l’autre tend à produire un rythme non seulement au sein de chaque pièce, mais également à travers l’ensemble. Les dessins qui composent Neuf pour Morton Feldman s’inscrivent dans une recherche qui a donné lieu à un autre ensemble dédié au compositeur, Sept pour Morton Feldman (2007), qui avait été exposé à la Galerie de l’UQAM dans le cadre de l’exposition Stéphane La Rue. Retracer la peinture en 2008.

Exposition liée