Michel de Broin
Cent pas

2010

Film noir et blanc
2 min 30 s
Sur deux supports distincts :
– Film 16 mm, muet (le son du projecteur est une pièce constituante de la projection)
– Support numérique, son
2014.13
Édition 1/3
Don anonyme

Depuis une vingtaine d’années, Michel de Broin développe un corpus d’œuvres qui explore de façon ludique et inventive les idées d’énergie, de résistance et de perte, à travers de multiples médiums. Le film Cent pas prend comme décor une œuvre d’art public de l’artiste, Révolution (2010), installée au Couvent des Jacobins, à Rennes. Révolution prend la forme d’un grand escalier qui, se retournant sur lui-même, crée une boucle qui ramène au point de départ. Le tracé de l’escalier est développé de telle sorte que les personnes qui l’empruntent se voient, mais ne se croisent pas. Pour Cent pas, Michel de Broin a demandé aux agents de sécurité du lieu d’exposition de circuler dans cet escalier qui ne mène nulle part, poursuivant dès lors ses recherches sur l’inefficace et l’inutile et sur la mise en place de paramètres voués à la production de non-sens. Cette entropie n’est pas nécessairement négative, au sens où elle implique une échappée d’un système normatif, une résistance possible, une certaine liberté. Le film 16 mm mesure 100 pieds et renvoie à la longueur du tracé de l’escalier.

Exposition liée