Table ronde : L’espace arctique

3 décembre 2019, 17 h 30 - 19 h 30

Animation : Louise Déry

Invité·e·s : Charles Brunette, Geronimo Inutiq, Emmanuelle Léonard et le lieutenant-colonel Benoit Mainville

Galerie de l’UQAM
En français
Entrée libre

L’espace arctique

À l’occasion de l’exposition Le déploiement, la Galerie de l’UQAM vous convie à une table ronde qui rassemble, autour de l’artiste Emmanuelle Léonard et de la commissaire Louise Déry, quelques spécialistes des enjeux géopolitiques, sociaux, environnementaux et artistiques en lien avec le Grand Nord canadien.

Seront abordées plusieurs réalités de cette région qui surgissent à travers la cohabitation ponctuelle sur le territoire arctique des populations inuites, des chercheurs·euses des mondes scientifiques et artistiques, des militaires et des Rangers inuits ainsi que des exploitant·e·s miniers·ières. Par leur rôle et leur expérience, les participant·e·s contribueront à nourrir la compréhension de l’écosystème qui s’est mis en place sur le toit du monde, à l’heure où les changements climatiques en modifient substantiellement l’équilibre.

La table ronde sera suivie d’un verre de l’amitié.

À propos des invité·e·s

Emmanuelle Léonard
Artiste visuelle

Emmanuelle Léonard témoignera de son expérience dans le cadre de deux résidences de recherche dans le Nord, dont l’une au sein du Programme d’arts des Forces canadiennes. Elle présentera son approche documentaire et développera les idées qui sous-tendent le nouveau corpus d’œuvres dévoilées dans Le déploiement.

Née en 1971 à Montréal où elle vit et travaille, Emmanuelle Léonard détient une maitrise de l’Université du Québec à Montréal. L’artiste compte de nombreuses expositions individuelles et collectives notamment au Musée d’art contemporain de Montréal, à OPTICA, à VOX, à la Galerie de l’UQAM et au Mois de la Photo (Montréal) ; à la Kunsthaus Dresden et à la Neuer Berliner Kunstverein (Allemagne) ; à Mercer Union et à Gallery 44 (Toronto) ; à Glassbox (Paris) ; à L’Œil de poisson (Québec), etc. Elle a effectué des résidences d’artistes à la Villa Arson (France), à la Fondation Christoph Merian (Suisse) et à la Fondation finlandaise de résidences d’artistes. Elle s’est méritée le Prix Pierre-Ayot en 2005. Elle exposait en 2012 au Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO) à Toronto dans le cadre du International Grange Prize pour lequel elle était en nomination, et en 2013 au Fresnoy (France) dans le cadre de l’exposition À Montréal, quand l’image rôde, de la commissaire Louise Déry. emmanuelleleonard.org

Lieutenant-colonel Benoit Mainville
Commandant du 2 Groupe de Patrouilles des Rangers canadiens

Le Lieutenant-colonel Mainville échangera sur les rôles et activités des Rangers canadiens et des Rangers Juniors canadiens au sein du 2 Groupe de Patrouilles des Rangers canadiens (GPRC), ainsi que sur les défis de conduite des opérations dans le contexte du Nunavik.

Le lieutenant-colonel Benoit Mainville est né à Saint-Lambert sur la rive-sud de Montréal. À 19 ans, il s’enrôle dans les Forces armées canadiennes et obtient sa commission d’officier en tant qu’officier blindé en 1988. En plus de servir au Canada, il a servi à Chypre, en République Démocratique du Congo et en Afghanistan. À l’automne 2015, après avoir servi quatre ans auprès de l’Armée américaine, il a joint le 2 Groupe de Patrouilles des Rangers canadiens (GPRC), pour en prendre le commandement en 2017. Au cours de sa carrière, il s’est mérité la mention élogieuse du Commandant de l’Armée ainsi que la Meritorious Service Medal (États-Unis).

Charles Brunette
Candidat au doctorat, Département des sciences de l’atmosphère et des océans, Université McGill

Lors de son intervention, Charles Brunette introduira les principales manifestations du changement climatique en Arctique, notamment en ce qui concerne la glace de mer, ainsi que les différentes approches adoptées par les scientifiques pour recueillir des données en régions polaires et faire avancer notre compréhension du système climatique arctique.

Charles Brunette est candidat au doctorat au département des sciences de l’atmosphère et des océans de l’Université McGill. Après avoir complété un baccalauréat en physique à l’Université de Montréal, il poursuit ses études graduées en sciences du climat, avec un intérêt spécifique pour la glace de mer dans l’océan Arctique. Ses recherches portent sur la dynamique de la banquise et sur les prévisions saisonnières de la glace de mer. Ses travaux l’ont amené à plusieurs reprises dans les régions nordiques pour des campagnes de collecte de données, incluant une mission en mer à bord du brise-glace de recherche allemand Polarstern et une campagne de monitorage de la glace de rive à Nain, Nunatsiavut (Labrador).

Geronimo Inutiq
Artiste et musicien

Artiste du Nunavut venu s’établir à Montréal en 1989, Geronimo Inutiq témoignera du défi de construction identitaire que pose son héritage culturel tout en contraste avec la vie du « sud ».

La pratique multidisciplinaire de Geronimo Inutiq touche la production de musique électronique, le deejaying, la performance, le film, le montage vidéo, les images numériques et l’installation multimédia. Il a travaillé en collaboration avec de multiples projets communautaires et agences culturelles. Dans son travail, il aborde régulièrement les constructions identitaires – du point de vue d’un homme multiculturel autochtone – qu’il met en résonance avec le style de vie métropolitain. Son travail a été présenté à Gallery 101 (Ottawa), à Trinity Square Video (Toronto), à grunt gallery et Vancouver Art Gallery (Vancouver), à AKA artist-run (Saskatoon) et au Musée d’art contemporain de Montréal. Il a effectué des prestations en direct et du deejaying au festival Transmediale (Berlin), au Musée de la civilisation (Québec), au Centre national des Arts (Ottawa) et a composé des thèmes de films ainsi que pour la télévision (Inuit Broadcasting Corporation et ONF).

 

Exposition liée