Michael Blum. Notre histoire || Our History

Auteurs : Michael Blum, Louise Déry, 86 répondants

Artiste : Michael Blum

2014, 153 p., couverture souple
12,6 x 23 cm
Français / Anglais
Table des matières
Graphisme : Raymond Lanctot
© Michael Blum, Louise Déry, Galerie de l’UQAM
ISBN 978-2-920325-50-0
15 $

La publication Notre histoire || Our History accompagne l’exposition du même nom, un projet de l’artiste Michael Blum portant sur la question des identités québécoise(s) et canadienne(s). L’exposition est le fruit d’un travail effectué dans le cadre du programme de résidence d’été de la Galerie de l’UQAM. L’artiste a construit, dans la salle d’exposition même, un musée proposant une réécriture fantaisiste de l’histoire du Québec et du Canada, en plus d’accompagner le projet de cette publication regroupant les réponses de personnalités publiques à un sondage portant sur la vision identitaire des répondants. Ce sondage, « non-scientifique » du propre aveu de l’artiste, a été adressé à plus de 600 personnalités publiques du domaine politique, artistique, journalistique et universitaire, afin de jeter les bases de son projet artistique. Les opinions exhaustives des 86 répondants sont ici rassemblées, entre cynisme et humour, entre candeur et ferveur, en anglais comme en français. Elles ont constitué une sorte de terrain réflexif au quotidien. La publication, qui n’est pas le catalogue de l’exposition ni un essai, se veut plutôt le rapport d’une recherche conduite par l’artiste désireux d’examiner l’histoire de son pays d’accueil à la lumière d’une certaine actualité l’ayant mis en présence de cette vertigineuse notion qu’est « l’identité ». Le livre dévoile les réponses aux questions suivantes :

  • Le Québec, pour vous, qu’est-ce que c’est ?
  • Comment expliqueriez-vous la différence entre le Québec et le Canada à un étranger ?
  • Si un musée devait conserver l’histoire des différences entre le Québec et le Canada, comment l’envisageriez-vous ?
  • Comment voyez-vous les relations entre le Québec et le Canada d’ici deux ou trois générations ?
  • Quelle serait une langue commune possible autre que le français et l’anglais ?

Exposition liée