Mario Merola
Presto Moderato

1966

Acrylique sur bois (pin)
117 x 91,4 x 3,2 cm
2019.1
Don de l’artiste

Ancien professeur de l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM (1969-1992) et de l’École des beaux-arts de Montréal (1959-1969), Mario Merola est l’un des pionniers de l’intégration des arts à l’architecture au Québec. L’expérimentation des jeux entre 2D et 3D est un fil rouge qui traverse sa pratique, de son important travail de muraliste jusqu’à ses oeuvres en relief. L’œuvre Presto moderato (1966) témoigne avec force de cette recherche et s’appuie sur une technique d’agencement de baguettes de bois sculptées et peintes individuellement. Le potentiel vibratoire de la couleur est travaillé par une alternance entre des baguettes colorées et d’autres laissées en bois naturel, de sorte que l’œuvre présente un motif de rayures. Les techniques développées par Mario Merola incarnent, selon l’artiste, une certaine sensibilité musicale. Grand amateur de musique et pianiste spécialiste de l’œuvre de Bach, il centralise les notions de rythme, de variations, de vibration dans son travail. Plus encore, le titre Presto moderato intègre deux indications de tempo couramment utilisées en musique. « Presto » indique un tempo rapide (140-200 pulsations/minute) et « moderato » un tempo modéré (88-112 pulsations/minute). La juxtaposition de ces deux termes sous-entend une modulation du rythme, des fluctuations, des ruptures. On peut voir comment ces idées s’incarnent dans l’œuvre, qui présente une certaine modulation visuelle par l’agencement des couleurs et des formes.

 

Exposition liée

Repriser

Galerie de l'UQAM

18 septembre 2020 - 21 novembre 2020