Stéphane La Rue
Extension

2001-2004

Acrylique sur toile de lin
134,6 x 134,6 cm
2007.9
Don de l’artiste

Évoquant par son titre la potentialité virtuelle du blanc, la composition de l’œuvre Extension propose une série de décalages possibles entre les plans topologiques. La tension entre fond et forme et l’effet de virtualité se voient ainsi illustrés dans cette structure minimale de l’espace pictural. Avec une économie de moyens et une structure dépouillée prônant la clarté des formes, la réalité physique de l’œuvre s’affirme selon des conditions de proximité, d’angles et de lumière pour nous révéler ses propriétés de consistance, de transparence, de tonalité, de luminosité et de texture. Ce monochrome présente des plans subtilement différenciés qui laissent entrevoir son processus de réalisation. Les plages blanches deviennent donc autant d’écrans sur lesquels le geste de peindre devient image. Elles attirent l’attention sur le processus d’application de la couleur, sur le choix du format ainsi que sur le choix d’accrochage de celle-ci. L’artiste explore les innombrables possibilités d’un matériau pictural dont l’effet semble varier infiniment sur les surfaces.

Exposition liée