Christine Major
Banlieue

2008

Acrylique sur toile
163 x 122 cm
2012.10
Don de l’artiste

Le tableau intitulé Banlieue montre en avant-plan un éléphant suspendu au-dessus d’une banlieue dans les mailles d’un filet. Afin de créer un effet de fondu, voire de mimétisme, les couleurs mornes des habitations font écho à la peau grise de l’éléphant. L’effet de profondeur est tronqué afin d’accentuer cette impression d’imbriqué et de renforcer le lien tangible entre l’humain et l’animal. Loin de pouvoir qualifier cette peinture animalière de traditionnelle, Banlieue vient plutôt susciter une réflexion sur l’aliénation des conditions humaine et animale. À l’ère de la production en série, l’éléphant évoque les victimes des déplacements brutaux provoqués par l’évolution des villes et leur ascension fulgurante.