Solo Snow. Œuvres de / Works of Michael Snow

Commissaire : Louise Déry

Artiste : Michael Snow

Fresnoy – Studio national des arts contemporains, Paris

10 février 2011 - 24 avril 2011

Vernissage : 9 février 2011, 18 h 00

La Galerie de l’UQAM présente, en collaboration avec Le Fresnoy, l’exposition Solo Snow. Œuvres de / Works of Michael Snow. L’exposition est conçue par la commissaire et directrice de la Galerie de l’UQAM, Louise Déry. Il s’agit, avec ce projet, d’une autre collaboration fructueuse de l’artiste avec la Galerie de l’UQAM qui, en 2005, a présenté un important solo et publié un petit livre prenant pour point de réflexion l’œuvre Souffle solaire (Cariatides du Nord).

L’artiste multidisciplinaire Michael Snow est une des figures les plus inspirantes de la scène artistique des dernières décennies et la trentaine de photographies, projections, installations vidéographiques et œuvres sonores sélectionnées dans cette exposition veut rendre compte du caractère multidisciplinaire et expérimental de ce pionnier des arts médiatiques. Sa pratique artistique, prolifique et protéiforme, trouve à se réinventer à travers l’exploration sans cesse rejouée d’une large gamme de phénomènes visuels et acoustiques et à s’enrichir des mutations qu’autorisent de façon ininterrompue les avancées technologiques. Elle entre ainsi en parfaite résonnance avec les enjeux les plus actuels de la recherche et de la diffusion en arts médiatiques, tout en étant partie prenante de sa genèse et de son développement, ce que dévoile le caractère étonnamment avant-gardiste de plusieurs œuvres exposées.

Un important corpus réalisé depuis les années soixante jusqu’à tout récemment permet de prendre la mesure de l’œuvre de Michael Snow et de mettre en relief certains aspects récurrents de sa démarche, tels que le motif de la fenêtre comme cadrage, la relation qui se joue entre intérieur/extérieur et entre recto/verso, la métamorphose ou la condensation de l’image et du son, la mise en représentation du référent technique (photographique, filmique ou audio) et la réflexion sur l’espace et le temps.

Devant l’œuvre de Snow, toute exposition ne peut être qu’un échantillonnage, une tentative de boucler une séquence, un montage incomplet et, qui plus est, une image inachevée.  Toute exposition de Snow nous place devant un vaste territoire à arpenter, où les divers genres, procédés, dispositifs et déplacements entre les médiums nous mettent en présence et à l’écoute de sensations et de sens qui ciblent et touchent une part forcément fuyante d’un monde imaginaire et symbolique relayé par l’expérience de l’image. Le contact avec l’œuvre devient une occasion rare de s’intéresser à la nature de l’image, pour tenter à notre tour et à l’exemple de Michael Snow, d’en plier ou d’en déplier le motif, d’en ouvrir ou d’en compresser l’espace, d’en accélérer ou d’en ralentir la vitesse.

Le catalogue

Une publication bilingue, coéditée par Le Fresnoy et la Galerie de l’UQAM, accompagne l’exposition et comprend un essai de la commissaire Louise Déry en plus de textes additionnels de l’artiste, d’Érik Bullot, de Jacinto Lageira et de Stéfani de Loppinot. Le catalogue, réédité par Akbank Sanat en turc et en anglais, sera bientôt disponible.

L’artiste

Michael Snow est né à Toronto où il vit et travaille encore aujourd’hui. Artiste multidisciplinaire, il s’est illustré de façon prolifique dans les domaines de la peinture, la sculpture, la vidéo, le cinéma, la photographie, l’holographie, le dessin, l’écriture et la musique. Il réalise son premier film en 1956. Wavelength (1967) le consacre comme l’un des cinéastes importants de l’avant-garde internationale. Il a reçu de nombreux prix et distinctions soulignant la qualité et l’apport de son travail aux arts visuels et médiatiques dont le Prix du Gouverneur général pour les arts visuels et médiatiques en 2000. Il a été nommé Chevalier de l’Ordre des arts et des lettres de France en 1995 et Officier de l’Ordre du Canada en 1981. De nombreuses universités lui ont décerné un doctorat honorifique. Représentant du Canada à la XXVe Biennale de Venise en 1970, il a depuis exposé dans les plus prestigieux musées d’art moderne et d’art contemporain, réalisé des performances musicales, présenté ses films dans le cadre de plusieurs festivals internationaux et reçu de nombreuses commandes pour la réalisation d’œuvres d’art public.

La commissaire

Louise Déry détient un doctorat en histoire de l’art et dirige la Galerie de l’UQAM depuis 1997. Elle a travaillé avec de nombreux artistes tels que Manon de Pauw, Dominique Blain, Raphaëlle de Groot, Nancy Spero, David Altmejd, Stéphane La Rue, Daniel Buren, Giuseppe Penone, Sarkis, Shary Boyle, etc. Elle s’est intéressée au rapport entre le corps et la langue, à la question de l’engagement artistique et à la diffusion internationale de l’art du Québec. Elle a publié la première monograhie de l’artiste David Altmejd et a été commissaire de son exposition à la Biennale de Venise 2007. Elle a été la première lauréate du Prix Hnatyshyn pour l’excellence du commissariat en art contemporain (2007).

Appui