Shary Boyle. La chair et le sang

Commissaire : Louise Déry

Artiste : Shary Boyle

Contemporary Art Gallery, Vancouver

16 juin 2011 - 21 août 2011

Shary Boyle. La chair et le sang est organisée et mise en circulation par la Galerie de l’UQAM, Montréal en partenariat avec le Musée des beaux-arts de l’Ontario (Toronto) et la participation de la Contemporary Art Gallery (Vancouver). Récipiendaire du prix 2010 de la Fondation Hnatyshyn, Shary Boyle est réputée comme l’une des artistes les plus fascinantes de la scène canadienne actuelle.

Le projet a débuté au Musée des beaux-arts de l’Ontario le 15 septembre 2010. Cette exposition pouvait ensuite être vue à la Galerie de l’UQAM jusqu’au 12 février 2011 et maintenant à la Contemporary Art Gallery à compter du 17 juin 2011. Le commissariat est assuré par Louise Déry.

L’exposition

L’artiste Shary Boyle pratique le dessin, la peinture, la sculpture, l’art de l’installation et la performance audiovisuelle afin d’explorer, au moyen de la fiction fantaisiste, divers états psychologiques et émotionnels de l’être humain, sous l’angle d’une démarche à la fois féministe, onirique et poétique. Toujours chargées d’émotion trouble et de candeur expressive, ses œuvres remodèlent les archétypes de la mythologie antique, de la littérature enfantine et des conventions figuratives pour en relancer le potentiel de signification.

Entre la grâce et l’étrangeté, ses portraits et ses scènes de genre se lisent comme des allégories de la condition humaine, et leur langage, résolument symbolique et profondément original, engendre d’audacieuses perspectives sur le temps présent. Dans ses œuvres, Shary Boyle dévoile une conscience hantée par les sentiments humains, la  vie, l’animalité, l’hérédité, la sexualité et la mort qu’elle met à nu et examine au sein d’une exploration intense des liens complexes qui se tissent aujourd’hui entre les individus et les espèces.

Shary Boyle. La chair et le sang est la première exposition monographique majeure de l’artiste au Canada. Elle compte une trentaine d’œuvres réalisées depuis 2006, pour la plupart inédites.

Le catalogue

Une publication bilingue de 200 pages accompagne l’exposition et réunit un corpus varié d’œuvres de l’artiste réalisées depuis 2002. Textes et images révèlent en profondeur l’univers fantaisiste de Shary Boyle. Richement illustré, le catalogue comprend un essai de la commissaire Louise Déry en plus de textes additionnels de James Bewley et Michelle Jacques.

L’artiste

Shary Boyle est née en 1972 et vit aujourd’hui à Toronto. Diplômée de l’Ontario College of Art and Design en 1994, elle a voyagé, habité et travaillé au Canada, en Europe et aux États-Unis. Elle a présenté des expositions individuelles, en 2006, au Power Plant de Toronto et, en 2008, à la Southern Alberta Art Gallery de Lethbridge. En 2009, elle a participé au Festival Fumetto de Lucerne en Suisse, et à une exposition organisée par le Centre Pompidou à la Conciergerie à Paris, Le sort probable de l’homme qui avait avalé le fantôme. Elle participe également à des expositions collectives, cette année, au Gardiner Museum de Toronto, au Musée des beaux-arts du Canada à Ottawa et à la Maison Rouge à Paris. Des œuvres de Boyle font partie de collections importantes, dont celles du Musée des beaux-arts du Canada, du Musée des beaux-arts de Montréal et du Musée de Paisley, en Écosse. En 2010, Shary Boyle a reçu le prix de la Fondation Hnatyshyn pour les arts visuels et, en 2009, le prix Gershon-Iskowitz du Musée des beaux-arts de l’Ontario pour sa contribution exceptionnelle aux arts visuels au Canada. Elle est représentée par la galerie torontoise Jessica Bradley Art + Projects.

La commissaire

Louise Déry détient un doctorat en histoire de l’art et dirige la Galerie de l’UQAM depuis 1997. Elle a travaillé avec de nombreux artistes tels que Manon de Pauw, Dominique Blain, Raphaëlle de Groot, Nancy Spero, David Altmejd, Stéphane La Rue, Daniel Buren, Giuseppe Penone, Sarkis, etc. Elle s’est intéressée au rapport entre le corps et la langue, à la question de l’engagement artistique et à la diffusion internationale de l’art du Québec. Elle a publié la première monographie de l’artiste David Altmejd et a été commissaire de son exposition à la Biennale de Venise 2007. Elle a été la première lauréate du Prix Hnatyshyn pour l’excellence du commissariat en art contemporain (2007). Elle prépare en ce moment une exposition sur Michael Snow pour Le Fresnoy (France) dont l’ouverture aura lieu le 9 février 2011.

Appuis