Caroline Mauxion. À n’y voir que du bleu

Finissante de la maitrise en arts visuels et médiatiques, UQAM

Artiste : Caroline Mauxion

2 mars 2016 - 9 avril 2016

Vernissage : 1 mars 2016, 17 h 30

La Galerie de l’UQAM présente À n’y voir que du bleu de Caroline Mauxion, finissante de la maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM. L’expression n’y voir que du bleu vient des contes de la bibliothèque bleue, collection de récits naïfs et fantastiques du XVIIe siècle. Elle signifie ne s’apercevoir de rien, n’y voir que du feu. Ainsi, dans cette exposition, l’artiste s’intéresse aux aspects élémentaires de la photographie, tels que le papier et l’empreinte lumineuse, afin d’explorer les possibles d’une image. Par un subtil travail de la lumière et de l’espace, Caroline Mauxion se demande comment pratiquer une image photographique?

À n’y voir que du bleu

C’est en pensant la photographie dans sa logique indicielle – c’est-à-dire en la considérant comme la trace de quelque chose qui a été – que Caroline Mauxion explore l’image, tant dans sa matérialité que dans son rapport à l’espace. Ce dépôt lumineux sur la surface sensible – ce lien tangible et non visible qu’entretient le médium avec son référent – nourrit ses réflexions autant poétiquement que théoriquement. Ici, l’image ne se réduit plus seulement à une finalité iconique, elle est objet à manipuler et à mettre en espace. C’est ce que l’artiste nomme « reprendre contact » avec ses images dans sa pratique de la photographie et, cette fois, de la vidéo. L’utilisation de cette dernière ajoutera une facette performative au travail de Mauxion, réaffirmant le lien entre l’atelier et la galerie.

Pour l’exposition À n’y voir que du bleu, c’est au contact de l’espace de la galerie et de la lumière naturelle de l’atelier que les images prennent place et forme. Les photographies de Caroline Mauxion sont constituées de restants de projets, d’images récurrentes qu’elle recycle au fil de ses expositions. L’image photographique n’est pas arrêtée, elle devient évolutive selon l’espace où elle s’expose. Par des captations de lumière et des gestes in situ, Caroline Mauxion transporte, déplace, manipule et installe ses images durant un processus fait d’allers-retours entre la galerie et l’atelier. Transparente, altérante ou occultante, la lumière se déplace sur le papier, l’espace et la couleur. Par des truchements parfois à peine perceptibles, le visiteur pourrait n’y voir que du bleu.

À propos de l’artiste

La recherche de Caroline Mauxion s’articule autour d’une pratique de la photographie et de la vidéo. Originaire de France, elle s’installe à Montréal il y a cinq ans après une maîtrise en communication et des études en photographie. Elle est récipiendaire de deux bourses de la Fondation de l’UQAM, ainsi que de la bourse de la Fondation Sylvie et Simon Blais pour la relève en arts visuels (2015). Son travail a fait l’objet d’expositions individuelles à Montréal, à la galerie Les Territoires (2014), à la galerie Simon Blais (2015) et bientôt à Rimouski, au centre d’artistes Caravansérail à l’automne 2016.
carolinemauxion.com