Une 3e édition de La nuit des idées à Montréal

22 janvier 2020

Invité·e·s :
Heidi Barkun, artiste et chercheuse en arts visuels
Domingo Cisneros, artiste visuel et écrivain
Luce Des Aulniers, anthropologue et professeure émérite au Département de communication sociale et publique (UQAM)
Juliette Lusven, artiste et chercheuse en arts visuels
Antoine Payot, pédiatre, néonatologiste et directeur du Bureau de l’éthique clinique (Université de Montréal)
Lilyane Rachédi, chercheuse et professeure à l’École de travail social (UQAM)
Victoire Tuaillon, journaliste et animatrice de la balado Les couilles sur la table

La Galerie de l’UQAM, le Cœur des sciences de l’UQAM et le Consulat général de France à Québec présentent, le 30 janvier prochain (18 h – 21 h), une nouvelle édition en sol québécois de La nuit des idées. Sur le thème Être vivant·e : à la vie, à la mort, l’évènement rassemblera plusieurs personnalités aux parcours uniques pour une soirée de réflexions et d’échanges. Initiée par l’Institut français, La nuit des idées a lieu une fois par an, à la même date sur les cinq continents, ralliant ainsi des milliers de personnes pour une nuit de débats internationale, interdisciplinaire et intergénérationnelle autour d’une thématique commune.

Pour la troisième édition de ce grand rassemblement citoyen à l’Université du Québec à Montréal, la Galerie de l’UQAM s’allie au Cœur des sciences. Sa mise en œuvre est assurée par Louise Déry, directrice de la Galerie de l’UQAM, et Sophie Malavoy, directrice du Cœur des sciences. Elle se déploiera à l’Agora Hydro-Québec du Cœur des sciences, un lieu central du Complexe des sciences Pierre-Dansereau que l’évènement viendra activer le temps d’une soirée riche d’idées.

Chaque année, La nuit des idées propose aux lieux participants d’imaginer leur programmation autour d’un même thème choisi pour résonner dans de nombreux domaines et s’offrir aux déclinaisons les plus variées. Cette année, l’Institut français invite à questionner la relation de l’humain au monde, dans la perspective des grands chamboulements sociaux, politiques et écologiques actuels : « Qu’est-ce qu’être vivant·e? Quelle est notre place dans le monde du vivant? En quoi être vivant·e nous oblige à passer à l’action? » En réponse à la thématique mondiale, Être vivant·e, le Cœur des sciences et la Galerie de l’UQAM articuleront les discussions autour du thème À la vie, à la mort, afin de réfléchir aux résonances sociales, scientifiques, artistiques et politiques des vies qui naissent et de celles qui s’éteignent.

Agora Hydro-Québec
Cœur des sciences
Local CO-R500, cour intérieure du Complexe des sciences Pierre-Dansereau, UQAM
175, avenue du Président-Kennedy
Montréal
Métro Place-des-arts
Entrée libre

Évènement Facebook
Inscriptions