Colloque Soulèvements : entre mémoires et désirs

7 septembre 2018, 9 h 00 - 18 h 00

Salle Marie-Gérin-Lajoie, Pavillon Judith-Jasmin, UQAM
405 rue Sainte-Catherine Est, local J-M400

Inscription requise

Billets réguliers : 25 $  |  Billets étudiants : 15 $

En français, avec traduction simultanée en Langue des signes québécoise (LSQ)

Conférence inaugurale de Georges Didi-Huberman
Invité.e.s : Nicole Brossard, Katrie Chagnon, Philippe Despoix, Dalie Giroux, Jean-François Hamel, Ginette Michaud, Tamara Vukov

Première d’une série d’activités publiques organisées dans le cadre de la présentation montréalaise de Soulèvements, ce colloque propose de repartir de la question formulée par Georges Didi-Huberman dans l’introduction du catalogue de l’exposition, à savoir : « comment les images puisent-elles si souvent dans nos mémoires pour donner forme à nos désirs d’émancipation? Et comment une dimension “poétique” parvient-elle à se constituer au creux même des gestes de soulèvement et comme geste de soulèvement? » Cette dialectique entre mémoires et désirs, que Didi-Huberman conçoit selon une distinction entre pouvoir et puissance politique, permet d’approfondir les enjeux théoriques qui sous-tendent son projet tout en situant la problématique des soulèvements dans le contexte historico-politique canadien et québécois. À la suite d’une conférence inaugurale de l’historien de l’art et d’une période d’échanges avec lui, des intervenant·e·s de divers horizons sont invité·e·s à discuter de questions faisant à la fois écho à sa pensée, et aux mémoires et désirs dont sont porteuses nos luttes passées, présentes et futures.

Visionner la captation vidéo, partie 1
Visionner la captation vidéo, partie 2

Exposition liée