Aude Moreau. La nuit politique

Auteurs : Louise Déry, Fabrizio Gallanti, Kevin Muhlen

Artiste : Aude Moreau

2015, 104 p., couverture rigide
Illustrations couleur, 21 x 27 cm
Français / Anglais
Table des matières
Graphisme : Makara
© Aude Moreau, les auteurs, Galerie de l’UQAM
ISBN 978-2-920325-51-7
35 $

Les œuvres photographiques, filmiques et sonores d’Aude Moreau jettent un éclairage inédit sur la ville nord-américaine, avec son quadrillage moderniste, ses tours vertigineuses dressées vers le ciel, ses logos lumineux au langage économique, ses vides et ses pleins qui cloisonnent ou offrent des échappées. Parce qu’elle emboîte le cinéma dans l’architecture, l’écrit dans le verre, le politique dans l’économique, la transparence dans l’opacité, voire le privé dans le public, l’artiste détourne et remodèle l’iconographie de ces images urbaines souvent stéréotypées et dont le destin, dorénavant, ne trouve guère d’issue alors que tombe la nuit politique. La publication accorde une place importante au dernier film d’Aude Moreau, THE END in the Background of Hollywood, tourné en hélicoptère au-dessus de Los Angeles, alors que des tours jumelles délivrent un percutant message de fin du monde.

Depuis les années 2000, Aude Moreau développe une pratique combinant sa double formation en scénographie et en arts visuels. Qu’il s’agisse de concepts patiemment développés pendant plusieurs années pour donner lieu à des installations ambitieuses, des films et des photographies, ou d’interventions matérielles réalisés dans le contexte d’exposition comme ses célèbres tapis de sucre, Aude Moreau exerce avec pertinence un regard hautement critique sur la société du spectacle, la privatisation de l’espace public et la domination des pouvoirs économiques sur l’état du monde actuel. Son travail a été présenté au Québec, en France, aux États-Unis et au Luxembourg. Détentrice d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal, elle a été récipiendaire de la Bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain (2011), ainsi que du Prix Powerhouse de La Centrale (2011). Aude Moreau est représentée par la Galerie Antoine Ertaskiran à Montréal.

La publication accompagne l’exposition du même titre, dont le commissariat était assuré par Louise Déry. L’exposition est une production de la Galerie de l’UQAM, en partenariat avec le Centre culturel canadien à Paris, The Power Plant à Toronto et le Casino Luxembourg à Luxembourg.

Expositions liées