Angela Grauerholz
Luftfeuchtig­keitmesser

2010

Épreuve numérique au jet d’encre sur papier Arches
135,6 x 99,3 cm, édition 1/3
2010.5
Don de l’artiste

Depuis le début des années 1990, Angela Grauerholz s’intéresse aux collections et aux structures institutionnelles qui les accueillent, dont les musées. Ses œuvres mettent souvent l’accent sur notre façon de percevoir les objets présentés au musée et sur l’action consciente de regarder. Luftfeuchtigkeitmesser [thermohygrographe] suggère la place de la conservation préventive dans les musées. Un thermohygrographe placé en vitrine domine le premier plan, devenant le centre de l’attention au détriment des œuvres qui l’entourent. Comme dans ses photographies d’intérieur, l’artiste s’intéresse à l’organisation spatiale des objets, au contraste des formes et aux nuances des couleurs.