Raphaëlle de Groot
Étude pour Venise

2013

Impression numérique sur papier archive Canson Rag photographique
50,8 x 71 cm
2014.19
Épreuve d’artiste III/III
Don de l’artiste

 

Depuis la fin des années 1990, Raphaëlle de Groot développe une pratique interdisciplinaire au cœur de laquelle la performance fait office de pierre angulaire. Étude pour Venise montre l’artiste affairée à tester différents agencements de prothèses et autres babioles sur son visage et sur ses bras. Ici, l’accumulation aveugle d’objets disparates crée une part de hasard à laquelle se soumet l’artiste. La photographie est issue de la phase exploratoire du projet Raphaëlle de Groot. En exercice à Venise, une performance présentée le 30 mai 2013 à l’occasion des journées d’ouverture de la 55e Biennale de Venise et produite par la Galerie de l’UQAM. Le travail de la caméra, confié à Frédéric Lavoie, avait pour objectif de capter les faits saillants de la performance. Le film témoigne des trois phases de la performance : la métamorphose de la figure dans les Giardini de la Biennale, la déambulation jusqu’en bordure du grand canal et la procession en gondole alors que l’artiste a navigué sur les canaux de Venise, telle une figure de proue en équilibre incertain. Sa silhouette, avant de disparaitre du regard, a rappelé la splendeur baroque des processions vénitiennes au cours des âges. C’est la notion de travail qui est mise en évidence dans ce projet de performance, avec sa part de risques, de difficultés et d’épreuves physiques.

Expositions liées