EN SUSPENS – Table ronde : Le désordre des choses. L’art et l’épreuve du politique

Programme de conférences ICI - Intervenants culturels internationaux, École des arts visuels et médiatiques (UQAM), esse arts + opinions

1 avril 2020, 18 h 00 - 19 h 00

*En raison des mesures gouvernementales liées à la COVID-19, l’évènement est présentement en suspens. Rendez-vous sur notre site web et nos réseaux sociaux pour connaitre les développements.*

Galerie de l’UQAM
En français
Entrée libre

Invitées : Marie-Ève Charron, Stéphane Martelly, Thérèse St-Gelais

Programme complet
Calendrier des activités

L’objet et la forme de cette table ronde sont exceptionnels au Programme de conférences ICI. L’objet est le livre Le désordre des choses. L’art et l’épreuve du politique (2019) et la forme est une conversation autour de ce livre. Les autrices Marie-Ève Charron, Stéphane Martelly et Thérèse St-Gelais s’entretiendront sur les trois grands thèmes de la publication : « Identités racisées et représentation », « Pratiques critiques des institutions » et « S’affranchir des autorités ».

Le désordre des choses, prolongement d’une exposition éponyme à la Galerie de l’UQAM (2015), trace plusieurs voies de discussions qui s’inscrivent dans une actualité où les polarisations sont encore vives. Les auteures en aborderont les permutations, les nuances dans un contexte d’échanges et de réflexions.

Sylvette Babin, directrice de la revue esse, introduira la rencontre avec un bref portrait des Éditions esse. Le public sera encouragé à s’entretenir avec les invitées lors d’une période de questions à la fin de la conférence. L’ouvrage sera disponible pour achat sur place.

À propos des invitées

Directrice de la revue esse, Sylvette Babin a pratiqué l’art de la performance tout en poursuivant parallèlement ses activités d’éditrice et de commissaire. Elle a également enseigné en Art et Théâtre Urbain au Collège Shawinigan et en Arts visuels et médiatique au Cégep de Saint-Hyacinthe.

Marie-Ève Charron est critique d’art pour le quotidien Le Devoir et enseigne l’histoire de l’art au Cégep de Saint-Hyacinthe ainsi qu’à l’UQAM. Ses écrits se retrouvent dans les revues Parachute et esse arts + opinions, ainsi quand dans diverses publications spécialisées.

Stéphane Martelly est professeure adjointe en création littéraire à l’Université de Sherbrooke, écrivaine, peintre et chercheuse. Par une approche transdisciplinaire confrontant théorie, réflexion critique et création, elle poursuit une démarche réflexive sur la littérature haïtienne contemporaine, la création, les marginalités littéraires ainsi que les limites de l’interprétation.

Thérèse St-Gelais est professeure au Département d’histoire de l’art à l’UQAM depuis 2003. Elle est directrice de l’unité de programmes en études féministes et collabore avec de nombreuses revues (Parachute, Esse…) et catalogues d’expositions.