2018_Soulevements_gazetteAnonyme, Sans titre [Émeute au centre informatique, Sir George Williams University, Montréal], 1969. Avec l’aimable autorisation de Montreal Gazette, une division de Postmedia Network Inc. 

 

Soulèvements

 

Exposition présentée à la Galerie de l’UQAM et à la Cinémathèque québécoise, organisée et mise en circulation par le Jeu de Paume, Paris

Commissaire : Georges Didi-Huberman

Galerie de l’UQAM : 7 septembre – 24 novembre 2018
Cinémathèque québécoise : 7 septembre – 4 novembre 2018

Vernissage : Jeudi 6 septembre 2018, 17 h 30

 

Soulèvements est une exposition transdisciplinaire sur le thème des émotions collectives, des évènements politiques en tant qu’ils supposent des mouvements de foules en lutte : il sera donc question de désordres sociaux, d’agitations politiques, d’insoumissions, d’insurrections, de révoltes, de révolutions, de vacarmes, d’émeutes, de bouleversements en tous genres. Afin d’ancrer le projet dans le contexte historique et politique canadien, la version montréalaise de l’exposition sera bonifiée d’archives, de photos de presse et d’œuvres contemporaines d’artistes québécois et canadiens.


Soulèvements
présente une interrogation sur la représentation des peuples, au double sens — esthétique et politique — du mot « représentation ». L’exposition se fonde sur un travail historique et théorique que l’important historien de l’art Georges Didi-Huberman tente de mener depuis quelques années, notamment à travers une série d’ouvrages intitulés L’œil de l’histoire, dont les derniers affrontent la question de l’« exposition des peuples » ainsi que de l’émotion en tant qu’elle serait à ne pas exclure d’une anthropologie politique. La figure du soulèvement sera déclinée à travers divers médiums : manuscrits d’écrivains, peintures, dessins, gravures, photographies, films.





Conseil des arts du Canada Conseil des arts du Canada

GALERIE DE L’UQAM

Université du Québec à Montréal
1400, rue Berri, Pavillon Judith-Jasmin, Local J-R 120
Montréal, Québec
Ouvert du mardi au samedi, de midi à 18h.
Entrée libre