2018_Soulevements_PenafielEstefanía Peñafiel Loaiza, Et ils vont dans l’espace qu’embrasse ton regard, 2016, image tirée du diptyque vidéo HD, couleur, son, 38 min 57 s et 37 min 10 s. © Estefania Peñafiel Loaiza / Production : Jeu de Paume, Paris

 

Sous le label L’art soulève, la Galerie de l’UQAM propose un ensemble d’activités publiques qui visent à approfondir les questions activées par Soulèvements. Cette série poursuit l’ancrage interdisciplinaire de l’exposition en faisant intervenir des personnes issues de divers champs de la pensée.

Outre mention contraire, l’accès aux évènements est gratuit et ne demande aucune réservation.

 

Vernissage
Jeudi 6 septembre 2018, 17 h 30
Galerie de l’UQAM et Cinémathèque québécoise

Colloque Soulèvements : entre mémoires et désirs
Vendredi 7 septembre 2018, 9 h - 18 h
Salle Marie-Gérin-Lajoie, Pavillon Judith-Jasmin, UQAM
405 rue Sainte-Catherine Est, local J-M400
Inscription requise : https://sites.grenadine.uqam.ca/sites/galerie/fr/soulevements
Billets réguliers : 25 $  |  Billets étudiants : 15 $
En français, avec traduction simultanée en Langue des signes québécoise (LSQ)

Conférence inaugurale de Georges Didi-Huberman
Invité.e.s : Nicole Brossard, Katrie Chagnon, Philippe Despoix, Dalie Giroux, Jean-François Hamel, Ginette Michaud, Tamara Vukov

Première d’une série d’activités publiques organisées dans le cadre de la présentation montréalaise de Soulèvements, ce colloque propose de repartir de la question formulée par Georges Didi-Huberman dans l’introduction du catalogue de l’exposition, à savoir : « comment les images puisent-elles si souvent dans nos mémoires pour donner forme à nos désirs d’émancipation? Et comment une dimension “poétique” parvient-elle à se constituer au creux même des gestes de soulèvement et comme geste de soulèvement? » Cette dialectique entre mémoires et désirs, que Didi-Huberman conçoit selon une distinction entre pouvoir et puissance politique, permet d’approfondir les enjeux théoriques qui sous-tendent son projet tout en situant la problématique des soulèvements dans le contexte historico-politique canadien et québécois. À la suite d’une conférence inaugurale de l’historien de l’art et d’une période d’échanges avec lui, des intervenant·e·s de divers horizons sont invité·e·s à discuter de questions faisant à la fois écho à sa pensée, et aux mémoires et désirs dont sont porteuses nos luttes passées, présentes et futures.

Présence de Georges Didi-Huberman dans les salles d’exposition et séance de signatures
Samedi 8 septembre 2018, 13 h - 16 h
Galerie de l’UQAM et Cinémathèque québécoise

Présentation d’artistes : Taysir Batniji, Dominique Blain, Gabor Szilasi
Mercredi 26 septembre 2018, 17 h 30 - 19 h
Galerie de l’UQAM
En français

Conférence de Taysir Batniji
Dans le cadre du Programme ICI - Intervenants culturels internationaux de l’École des arts visuels et médiatiques, UQAM
Jeudi 27 septembre 2018, 12 h 45 - 14 h
Lieu à confirmer, UQAM
En français

Présentation d’artistes : Enrique Ramírez, Étienne Tremblay-Tardif
Mercredi 3 octobre 2018, 17 h 30 - 19 h
Galerie de l’UQAM
En français

Conférence d’Enrique Ramírez
Dans le cadre du Programme ICI - Intervenants culturels internationaux de l’École des arts visuels et médiatiques, UQAM
Jeudi 4 octobre 2018, 12 h 45 - 14 h
Lieu à confirmer, UQAM
En français

Journée d’étude Des voix qui s’élèvent
Organisée par le Département d’histoire de l’art, UQAM
Jeudi 8 novembre 2018, 9 h - 17 h
Salle D-R200, Pavillon Athanase-David, UQAM
1430 rue St-Denis
En français, avec traduction simultanée en Langue des signes québécoise (LSQ)

Des voix qui s’élèvent est une journée d’étude organisée par Marie Fraser, Annie Gérin, Dominic Hardy, Vincent Lavoie, Edith-Anne Pageot et Thérèse St-Gelais. Transdisciplinaire, elle rassemble des recherches et des créations sous le thème de la prise de parole, ainsi que des témoignages d’artistes, des militantes et militants dont les œuvres et les actions provoquent soulèvements et revirements sociaux. Les présentations prendront la forme de conférences, de tables rondes et de performances, et toucheront à une multitude d’enjeux incluant les oppressions, la marginalisation sociale, les exclusions de l’histoire et les blessures mémorielles. Avec l’appui du Département d’histoire de l’art de l’UQAM, du CRILQ, Centre interuniversitaire de recherches sur la littérature et la culture québécoises, et du groupe de recherche « Archiver le présent? Imaginaire de l’exhaustivité dans les productions culturelles contemporaines ».



Conseil des arts du Canada Conseil des arts du Canada

GALERIE DE L’UQAM

Université du Québec à Montréal
1400, rue Berri, Pavillon Judith-Jasmin, Local J-R 120
Montréal, Québec
Ouvert du mardi au samedi, de midi à 18h.
Entrée libre