2016_Meyer_gLieven Meyer, Away From Keyboard, 2016, image tirée de l'installation vidéo

Lieven Meyer. Away From Keyboard

Finissant à la maîtrise en arts visuels et médiatiques, UQAM

30 août au 8 octobre 2016
Vernissage : mardi 6 septembre, 17 h 30

[Plus d'informations]

La Galerie de l’UQAM présente l’exposition Away From Keyboard de Lieven Meyer, finissant à la maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM. L’artiste y présente une installation vidéo explorant les nouvelles configurations de l’esthétique classique, en quelque sorte un "néoclassicisme 2.0", dans la culture numérique contemporaine. Away From Keyboard questionne notre rapport aux idéaux, entre la matérialité de la sculpture et l’évanescence des identités développées en ligne.

L’exposition

Forme clé du patrimoine culturel occidental, la sculpture classique contribue historiquement à construire un idéal de beauté par la représentation de corps ciselés, magnifiés. Or, au-delà de la question esthétique, la sculpture classique marque aussi le pouvoir religieux, politique et militaire en revendiquant l'importance historique des sujets qu’elle représente. Si le sens attribué à cette forme a aujourd’hui perdu de son poids, il n’en demeure pas moins important de questionner les implications de l’esthétique classique dans le contexte actuel.

Avec son projet Away From Keyboard, l’artiste Lieven Meyer tente de détecter l’apparition d’un néoclassicisme 2.0 dans l’esthétique de réseaux sociaux comme Second Life, où les corps idéalisés évoluent dans des architectures bigarrées. Ce glissement implique de nouvelles structures idéologiques, générées par une civilisation globalisée, néolibérale et technocrate. Au sein de la plateforme Second Life, l’expression « Away From Keyboard » (AFK) marque l’absence de l’utilisateur du clavier alors qu’il demeure encore incarné dans le monde virtuel à l’aide de son avatar. L’exposition cherche ainsi à explorer ce phénomène bipolaire, entre présence et absence, entre condition matérielle et immatérielle.

Pour Away From Keyboard, Meyer conçoit une sculpture de bronze basée sur la figuration du corps médiatisé de son avatar. Quatre projections vidéo documentent, selon divers angles, les étapes de création de cette  sculpture, posant une tension entre la production matérielle et sa réalité numérique. Il s’agit ici de réfléchir aux nouvelles figures de la beauté et du pouvoir, images de l’asymétrie des structures autoritaires contemporaines.

L’artiste

Né en 1980 à Berlin Est, Lieven Meyer a vécu au sein d’une société en profonde transformation, basée sur la fusion de deux mondes idéologiquement opposés. Cette influence se reflète dans une pratique de déconstruction et de reconstitution de la sculpture classique passant par sa confrontation à différents contextes politiques et performatifs, comme les lieux de la production artistique ainsi que le monde virtuel des médias sociaux. En recherchant des correspondances historiques et des anamorphoses, l'artiste vise à localiser une zone de méta-activité sculpturale "classiciste", inscrite au système actuel de codes et de doctrines d'une société globalisée au 21e siècle.

C’est à Berlin Est qu’il a d’abord pratiqué le dessin et la peinture en tant qu’autodidacte pendant plusieurs années, avant d’entamer ses études à l’Académie des Arts de Kiel, en Allemagne du Nord. Suite à l’obtention du baccalauréat en 2013, grâce à une bourse du DAAD (Office allemand d’échanges universitaires) et à une bourse attribuée par l’UQAM aux étudiants étrangers, il a pu poursuivre sa formation à la maîtrise à Montréal. Présentement, Lieven Meyer voyage, vit et travaille entre l'Allemagne et le Québec. lievenmeyer.com

 



Conseil des arts du Canada Conseil des arts du Canada

GALERIE DE L’UQAM

Université du Québec à Montréal
1400, rue Berri, Pavillon Judith-Jasmin, Local J-R 120
Montréal, Québec
Ouvert du mardi au samedi, de midi à 18h.
Entrée libre