Guerrilla Girls, Guerrilla Girls’ Montage, 2006-2009, dimensions et médias variables, gracieuseté www.guerrillagirls.comGuerrilla Girls, Guerrilla Girls’ Montage, 2006-2009, dimensions et médias variables, gracieuseté www.guerrillagirls.com

Guerrilla Girls. Troubler le repos

Commissaire : Mélanie Boucher


4 au 19 décembre 2009
Vernissage : jeudi 3 décembre, 17h30 

 

[Plus d'informations]

La Galerie de l’UQAM présentera, du 4 au 19 décembre, une importante exposition des Guerrilla Girls. Pour la première fois en sol québécois, des œuvres de ce collectif d’artistes féministes et anonymes, reconnu sur la scène artistique internationale, seront exposées. Le commissariat est assuré par Mélanie Boucher et le vernissage aura lieu en présence de deux membres fondatrices du collectif. Le projet est organisé dans le cadre de la commémoration entourant le 20e anniversaire de la tuerie à l’École Polytechnique.

L’exposition

L’exposition Guerrilla Girls. Troubler le repos / Disturbing the Peace réunira une vingtaine d’affiches des Guerrilla Girls réalisées entre 1985 et 2009, ainsi qu’un documentaire portant sur la démarche du collectif. De plus, dans le cadre des événements commémoratifs, les Guerrilla Girls ont accepté de concevoir Troubler le repos / Disturbing the Peace, une œuvre sur le thème de la violence contre les femmes et la misogynie dans la société. Produite par la Galerie de l’UQAM, l’œuvre y sera exposée en primeur.

Afin de conserver leur anonymat, les membres du collectif portent un masque de gorille lors de leurs apparitions publiques. Depuis 1985, les Guerrilla Girls dénoncent les inégalités entre les sexes par l’entremise d’interventions et d’affiches schématiques au contenu provocateur, souvent teinté d’humour. Leurs réalisations, qui ne ménagent rien ni personne, s’en prennent généralement au monde de l’art. Cependant, elles touchent à d’autres thèmes : l’industrie du cinéma, les écarts sociaux, les minorités ethniques, la guerre ainsi que, à l’évidence, les intérêts et les droits des femmes.

L’exposition offre un bon aperçu de la démarche du collectif et l’inscrit en sol canadien pour mieux la faire connaître à un moment choisi de notre histoire, soit à l’occasion de la commémoration du drame survenu le 6 décembre 1989, à l’École Polytechnique. Ce jour-là, un homme ouvrit le feu sur vingt-huit personnes et abattit quatorze femmes. Il dit avoir agi pour combattre le féminisme. L’œuvre Troubler le repos / Disturbing the Peace des Guerrilla Girls témoigne de la haine envers les femmes et le féminisme.

L’affichage public

Dès le 23 novembre, plus de 2500 affiches de l’œuvre Troubler le repos / Disturbing the Peace seront placardées dans les espaces publics de la ville de Montréal, dans les établissements d’éducation et dans les commerces. Cette initiative est cohérente avec la démarche des Guerrilla Girls qui, depuis la formation du collectif, présentent régulièrement des œuvres dans les espaces publics afin de créer un fort impact, de capter l’attention de la population et de susciter des débats d’idées.

Publication

Une publication bilingue portant sur les Guerrilla Girls est en cours de préparation et paraîtra d’ici le printemps 2010.

Les événements commémoratifs

Le projet d’exposition et d’affichage dans l’espace public sont proposés dans le cadre de la commémoration de la tuerie de l’École Polytechnique. Les Événements commémoratifs auront lieu du 4 au 19 décembre 2009, à l’UQAM. Ils comprendront également un colloque international, une exposition thématique et un rassemblement public. Les partenaires responsables des Événements commémoratifs sont, avec la Galerie de l’UQAM, l’Institut de recherches et d’études féministes de l’UQAM, le Service aux collectivités de l’UQAM, Muséografik et la Fédération des femmes du Québec.

Le collectif

Guerrilla Girls est un collectif d’artistes anonymes fondé en 1985. Leurs actions, affiches, autocollants, livres, vidéos et autres objets de type pamphlétaire sont produits sous la forme de multiples. Le travail du collectif fut présenté dans de nombreux pays (États-Unis, Argentine, Chine, Espagne, Italie, Grèce, Mexique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Serbie, Turquie, etc.) et dans les hauts lieux de l’art contemporain (Biennale de Venise, MASS MoCA, Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Tate Modern, Whitney Museum of American Art, Centre Georges Pompidou, etc.). Après plus de vingt ans d’existence, les Guerrilla Girls figurent maintenant parmi les artistes internationaux marquants de notre époque.
www.guerrillagirls.com

La commissaire

Mélanie Boucher poursuit un doctorat en histoire de l’art à l’UQAM. En 2008, Intrus/Intruders au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) se déroulait sous son commissariat. En 2003, elle était co-commissaire de ORANGE, L’événement d’art actuel de Saint-Hyacinthe. Au cours des dix dernières années, elle a également été commissaire d’autres expositions, entre autres au MNBAQ, à la Galerie de l’UQAM, au Musée d’art de Joliette, au Musée régional de Rimouski et à Expression, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe. En 2005, elle recevait le Prix Relève de la Société des musées québécois.

Appuis

Conseil des Arts du Canada
Transit. Collectif de commissaires et de critiques indépendants

Documentation

Licence Creative Commons
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.



Conseil des arts du Canada Conseil des arts du Canada

GALERIE DE L’UQAM

Université du Québec à Montréal
1400, rue Berri, Pavillon Judith-Jasmin, Local J-R 120
Montréal, Québec
Ouvert du mardi au samedi, de midi à 18h.
Entrée libre