Pascal Concert, <i>Madone de Bentalha</i>, 2001-2002 © SODRAC Pascal Concert, Madone de Bentalha, 2001-2002 © SODRAC

Pascal Convert. Madone de Bentalha

Guest curator: Gaëlle Morel


September 4 to October 10, 2009
Opening: Friday, September 11, 8.00 pm 


[More information - French only]

Le Mois de la Photo à Montréal et la Galerie de l’UQAM invitent le public à découvrir, du 4 septembre au 10 octobre, l’exposition Pascal Convert. Madone de Bentalha. Le commissariat du 11e Mois de la Photo à Montréal est assuré par Gaëlle Morel sur le thème Les Espaces de l’image. Le vernissage aura lieu en présence de l’artiste, le vendredi 11 septembre, à 20 h.

Le travail de cet artiste d’exception est à découvrir absolument pour sa lecture de notre époque et pour sa profondeur artistique et humaine. Il a déjà intéressé plusieurs personnalités françaises du milieu de l’art, tels que Catherine Millet, Philippe Dagen et Georges Didi-Huberman qui ont abondamment publié sur cette œuvre singulière et sur l’artiste.

L’exposition

L’exposition est consacrée à une pièce majeure de l’artiste français Pascal Convert, soit la Madone de Bentalha. Un documentaire ainsi qu’un montage photographique accompagnent l’œuvre et la contextualisent. La Madone de Bentalha est une majestueuse transposition en cire de la célèbre photographie de presse d’Hocine Zaourar présentant une femme éplorée devant le massacre survenu à Bentalha pendant la guerre civile algérienne. Cette photo a fortement marqué l’actualité politique des années 1990 en Algérie. À cette époque, qualifiée de décennie noire, un processus électoral interrompu donne lieu à une guerre civile durant laquelle 150 000 à 200 000 personnes sont tuées.

Rappelons les faits :

Pendant la nuit du 22 au 23 septembre 1997, des bombardements ont lieu à Bentalha, une petite ville de la banlieue d'Alger. Enfants, femmes et hommes sont attaqués, brutalisés, égorgés. Les autorités en place font état de 85 morts. En réalité, il y aurait eu environ 600 morts. À l'époque du massacre de Bentalha, Hocine Zaourar est affecté à l'Agence France-Presse. Le lendemain du drame, avec quelques rares journalistes, il quitte Alger pour Bentalha malgré une forte présence policière sur les lieux. Il se rend, notamment, à l'hôpital Zmiri d'El Harrach où ont été transportées les victimes. C'est là qu'il prend la photographie, alors titrée Massacre de Bentalha, qui deviendra l'image culte diffusée comme la Madone de Bentalha. Celle-ci fait la une de la presse mondiale et apparaît sur 750 couvertures le même jour. La veille de la remise du prix World Press 1997 qui récompensera le travail d'Hocine Zaourar, Oûm Saad, la femme qui a été photographiée, fait une sortie médiatique. Elle porte plainte pour droit à l'image, diffamation et informations mensongères, notamment du fait de sa culture musulmane au sein de laquelle le motif de la madone est étranger. Le procès intenté contre le photographe aussi bien que contre l'Agence France-Presse aboutit à un non-lieu en 2003. Encore aujourd'hui, l'écho de cette polémique se fait entendre.

En s'appropriant cette image tragique et en actualisant le thème de la lamentation, Pascal Convert expose à la fois son intérêt pour le documentaire comme genre artistique et sa filiation à une longue tradition de la sculpture religieuse. On ne peut qu'imaginer avec étonnement l'incroyable défi qu'a constitué la réalisation de l'œuvre, faite entièrement de cire polychrome. D'échelle humaine, la figure exprime une souffrance qui renvoie non seulement à l'événement qui en est le prétexte, mais à toute l'iconographie chrétienne de la pietà.

L'artiste

Pascal Convert est né en 1957 à Mont-de-Marsan, en France. Il vit et travaille à Biarritz. Madone de Bentalha est sa première exposition solo en Amérique. Avec ses premières œuvres graphiques et ses premiers moulages de diverses parties de son propre corps, Pascal Convert se saisissait de matériaux personnels et quotidiens – son appartement, ses bras, ses objets usuels – pour en fixer le souvenir. Au début des années 1990, l'artiste délaisse ces traces autobiographiques pour se tourner vers l'histoire collective et ses personnages enfouis ou oubliés : le résistant Joseph Epstein, Anna Politovskaïa ainsi que Lucie et Raymond Aubrac. Si Pascal Convert produit également des œuvres audiovisuelles de type documentaire, la technique de l'empreinte constitue le processus fondateur de sa démarche.
Pascal Convert a présenté son travail notamment au Centre Pompidou à Paris et dans plusieurs autres villes françaises comme Lyon, Bordeaux et Nanterre. Il a de plus exposé à Tokyo et au Luxembourg où ses œuvres ont été acquises par des institutions.

Le Carnet éducatif

La Galerie de l'UQAM publie une brochure éducative offerte gracieusement aux visiteurs pour les guider dans leur parcours de l'exposition : il comprend notamment un texte de l'artiste intitulé Médée l'Algérienne

Le Mois de la Photo à Montréal

Le Mois de la Photo à Montréal lancera sa 11e biennale internationale de photographie contemporaine le 10 septembre 2009. Organisé autour du thème Les Espaces de l'image et élaboré par la commissaire invitée Gaëlle Morel, l'événement présentera plus d'une vingtaine d'expositions individuelles d'artistes en provenance du Québec, du Canada, du Chili, de la Chine, de la Colombie, des États-Unis, de la France, d'Israël, du Liban, des Pays-Bas, de la République démocratique du Congo, du Royaume-Uni, de la Suisse et de la Turquie.
www.moisdelaphoto.com

Les activités publiques gratuites

- Conférence de Pascal Convert

Le vendredi 11 septembre, à 12 h 30

- Journées de la culture

Le vendredi 25 septembre, de 15 h à 18 h
Introduction au travail de l’artiste français Pascal Convert et discussion sur la relation de l’art à l’image journalistique

Le samedi 26 septembre de 13 h à 17 h

- Le Mois de la Photo à Montréal propose un parcours culturel dans la ville. En suivant le trajet proposé par les navettes gratuites, le public pourra parcourir les différentes expositions de la programmation. Plus de détails sur www.moisdelaphoto.com

Appuis

Conseil des Arts du Canada et du Mois de la Photo à Montréal.

Educational Booklet

An educational booklet is offered to the public free of charge as a a guide to the exhibition.

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.


Canada Council for the Arts Canada Council for the Arts

GALERIE DE L’UQAM

Université du Québec à Montréal
1400, Rue Berri, Pavillon Judith-Jasmin, Local J-R 120
Montréal, Québec
Tuesday to Saturday from noon to 6 p.m.
Free admission